Pétition Publique Logotype
Début | Créer Pétition | Recommander à un ami |Pétitions actuelles |
L’une des plus anciennes méthodes de la démocratie      Pétition Publique - Page initialewww.petitionpublique.fr

Liste des signataires | SIGNER cette pétition

Pétition LES ABATTOIRS D’ALGER UNE AUBAINE POUR L’ART

Pour:société civil

LES ABATTOIRS D’ALGER UNE AUBAINE POUR L’ART

Les artistes en arts visuels résidants à Alger, suggèrent à notre ministère de la culture, la création d’un lieu au cœur d’Alger « une infrastructure culturelle de nature dynamique qui crée l’événement », un espace avec pour mission de structurer, dynamiser et encourager la production & la diffusion artistique contemporaine sous toutes ses formes.
L’objectif étant de doter Alger de moyens nouveaux en phases avec le présent, avec comme objectif : faire sortir de l’impasse et de la léthargie les disciplines liées à la pratique des arts visuels.

Les artistes rêvent d’un pareil lieu au service de la production d’images et de la rencontre, parce qu’il est dans leur nature d’exister, de réclamer, de montrer et d’être entouré pour indiquer qu’ils existent, de signifier qu’ils ont besoin de rencontrer leur public.

Nous ne disposons pas encore à Alger d’un pareil lieu.

Les « Abattoirs d’Alger », situé entre les quartiers d’Hussein Dey et les Annassers, vieil espace structurant l’activité commerciale de la boucherie à Alger et en voie de cession d’activité, peuvent convenir à une réhabilitation du type culturelle pour accueillir des activités artistiques et festives pluridisciplinaires.
Un nouveau lieu dédié, à nous artistes des différentes disciplines des arts plastiques et visuels, qui , il faut le signaler, sont restés sans structure, sans statut et sans financement public.

Notre protecteur, le ministère de la culture nous le doit bien, et ce à l’instar des autres professions qui disposent de maisons et de sièges financés par l’état.

Savez vous que :
- l’on peut très bien peindre, sculpter et produire des œuvres d’art sans gagner pour autant sa vie et faire carrière en tant qu’artiste en Algérie? Et qu’il est pratiquement impossible sinon des plus limités - de présenter ses œuvres dans un circuit marchand- galeries d’art & autres institutions.
- l’artiste en Algérie ne bénéficie d’aucune aide, sa production ne fait l’objet d’aucune étude ; il ne dispose d’aucune visibilité publique et d’aucun encadrement juridique pour l’exercice de son métier.
- la profession d’artiste ne figure nulle part dans les tablettes des services administratifs du commerce et des impôts ?
- le cloisonnement entre disciplines artistique est le meilleur vecteur pour créer le vide qui assassine notre métier.
- l’artiste ne dispose pas d’un identifiant fiscal pour pouvoir payer ses impôts et prétendre exister en société en dehors du circuit traditionnel des fonctionnaires et des travailleurs, en un mot il ne figure nulle part.

- le citoyen ne dispose pas de lieux consacrés pour accéder à la production de « ses artistes ».

Pour plus de présence et pour réclamer un droit à l’existence dans la société algérienne, nous suggérons à notre tuteur chargé de la culture, ce petit guide pratique ou feuille de route, pour l’aider à penser à réduire le fardeau qui pèse sur l’artiste algérien.
Nous lui demandons d’engager une action pour nous remettre au service d’une société de plus en plus sourde et muette à nos doléances.

Nous le prions de:

- déclarer d’utilité publique la profession d’artiste,
- d’encadrer juridiquement et de réguler les professions de l’art, actes nécessaires de protection et de régulation,
- de protéger les diplômes artistiques délivrés par la culture qui ouvrent droit à une carrière du champ de l’art,
- de demander au ministère des finances d’attribuer un identifiant fiscal aux artistes et aux professionnels de l’art : designers, peintre, sculpteurs, graveurs etc…
- de concevoir un plan préliminaire, de relance de l’activité avec une large consultation des artistes, pour une insertion en société, et permettre aux artistes une participation effective dans leur société,
- encourager l’acquisition d’œuvres d’art par les collectivités locales, le secteur hôtelier public…

Doter notre capitale Alger, d’une structure vivante dédiée à l’art, au lieu dit : « les abattoirs d’Alger », pour implanter des activités culturelles, avec comme objectif de:
· relancer l’activité des métiers liés aux arts visuels,
· favoriser la rencontre multidisciplinaire de toutes les formes d’expressions,
· créer des ateliers d’artistes pour toutes les disciplines : céramistes-designers-graveurs-décorateurs-peintres- sculpteurs, musiciens, danseurs, photographes,…
· créer des ateliers de productions d’artisanat d’art : reliure d’art, dinanderie, sculpture sur bois, vannerie, verrerie, etc…
· créer des salles d’exposition pour organiser les grands évènements,
· créer des salles de conférences,
· mettre en place des ateliers expérimentaux, recherche numérique et vidéos,
· encourager les arts de la scène, les arts lyriques, la musique et la danse,
· créer des espaces pour l’apprentissage artistique des enfants,
· mettre en place des espaces multidisciplinaires de monstration,
· acquérir des œuvres d'art pour constituer un fond d’art destiné à alimenter la galerie national et le prêt à destination des institutions de l’état (ministères – wilayas et autres institutions),
· consacrer des espaces pour des galeries d’art publiques et privées, librairie d’art, sièges d’associations artistiques, de boutiques spécialisées d’articles liés aux activités artistiques, de lieux de restauration, cafétéria.

Pour établir les bases du projet, intitulé : « l’événement culturel aux abattoirs d’Alger »

Il est essentiel, au tout début du projet, d’organiser une rencontre avec des décideurs et acteurs concernés- artistes, journalistes artisans & gestionnaires, responsables d’associations…
Le but premier de cette rencontre consiste à définir trois éléments qui serviront de fondation à la création de cette structure:

- tutelle, mode de gestion & de contrôle,
- missions,
- objectifs recherchés,
- financement publiques, privées & ressources générées,,
- la participation financière des artistes, des bénéficiaires de gestion des espaces, des citoyens & des donateurs,
- organismes sous tutelle,
- partenaires nationaux & étrangers du secteur des arts et des lettres…

*Les principaux messages à émettre sont de démontrer que cette infrastructure va:

- privilégier la création artistique contemporaine,
- encourager la production, l’animation, la monstration, l’échange,
- décloisonner les disciplines artistiques,
- favoriser la communication et les échanges sur le pan national et international,
- créer un pôle de vie qui valorise les artistes, les artisans d’art,
- être au service de tous les citoyens,
- être une vitrine artistique et culturelle en plus d’être l’espace d’accueil d’évènement hors activités muséales.
- dynamiser une nouvelle séquence pour l’art…

Nos salutations

Les artistes signataires


Les signataires

Cette pétition se trouve hébergée sur Internet sur le site Pétition Publique qui met à disposition un service public gratuit pour les pétition en ligne.
Au cas où vous auriez une question pour l’auteur de la pétition, vous pourrez l’envoyer par l’intermédiaire de cette page de contact

Créer Pétition | À propos de nous | FAQ | Politique de confidentialité | Termes et conditions | Envoyer à un ami | Contactez-nous

Bookmark and Share

Pétition Publique

Pétition Publique © 2008-2016. Tous droits réservés.